L’ignoble individu Paul RUSESABAGINA-négationniste, escroc, assassin de la mémoire et terroriste

Standard

Je nous présente d’abord : je m’appelle Wirira et mon frère jumeau s’appelle Wihogora ; nous sommes nés à l’hôpital de Nyanza (Butare) le 14 février 1995 des suites des viols collectifs de notre mère en mai 1994.

Nous avons donc effectivement tous deux 16 ans et nous assistons impuissants, et ce depuis des semaines, à vos vociférations, à toutes vos actions à l’égard du personnage sous rubrique et plus particulièrement à la future reconnaissance hautement contestable d’un award par la Lantos Foundation à ce trouble individu.

Nous n’ignorons pas, et surtout nous ne sous-estimons pas, la nécessité de ce gigantesque branle-bas-de-combat, de toutes ces démarches qui sont prestées en toute dignité car nous avons, tous et toutes, des devoirs vis-à-vis de nos chers disparus et nous ne pouvons baisser les bras.

Mais nous avons la très nette impression, mon frère et moi, que vous dépensez actuellement votre énergie en pure perte. Car vous semblez ignorer superbement, qu’en face de vous, se trouve un imposant et solide organisme, extrêmement puissant, prêt à tout, prêt à en découdre et ce, quel qu’en soit le coût, quelles qu’en soient les conséquences et séquelles.

Cet organisme s’appelle KURT-LAMPE (voir www.kurthlampe.com/?page_id=9 ) et la lecture de sa page ne laisse aucun doute sur les moyens et sur les réseaux gigantesques dont dispose cet organisme : madame Kitty KURTH s’y affiche d’ailleurs clairement et ostensiblement avec l’ignoble individu Paul RUSESABAGINA dont voici d’ailleurs le cliché pris sur ce même site.

N’oublions surtout pas, pour votre gouverne, que KURTH-LAMPE fut l’organisme de Relations Publiques qui mena, avec le succès que l’on connaît à présent, la campagne électorale de Barack OBAMA ; et ce même organisme mène donc à présent, et ce à tambours battants voire avec fracas, la campagne pour Paul RUSESABAGINA.

Il nous faut donc changer, au plus tôt, de stratégie et ceci sur plusieurs fronts.

Admettons que le territoire des USA et celui du CANADA n’est plus pratiquement sous notre influence à l’heure actuelle.

Il faudra donc user d’autres artifices, d’autres stratagèmes que ceux des relations publiques voire concrètement oublier le domaine de la propagande et de la publicité.

En l’occurrence, il faudra plutôt s’orienter vers les prétoires et donc utiliser voire user des recours devant les tribunaux.

Et là, il y a effectivement l’embarras du choix car il est envisageable de mener en parallèle diverses attaques comme intenter des actions pour négationnisme, escroquerie et terrorisme tout à la fois sur le territoire des USA et concomitamment sur le territoire du CANADA, ces deux domaines étant les zones d’actions privilégiées de notre satané Paul RUSESABAGINA, zones où il rencontre, au niveau universitaire essentiellement, un échantillonnage important d’auditeurs mal informés voire sous-informés sur le Rwanda : en un mot, un auditoire par définition crédule auprès duquel il peut allègrement réécrire l’histoire du Rwanda et sa propre histoire à sa guise, sans honte et sans gène, et ce sans contradiction aucune.

Sans oublier, bien évidemment, et voici à présent la cerise sur le gâteau, le territoire belge sachant que Paul RUSESABAGINA y est domicilié officiellement avec son épouse et ses trois filles belges également (avenue Baron Albert d’Huart, 124 à 1950 Kraainem ; tél +32-2784.36.12); et que de plus, il a acquis la nationalité belge le 13 juillet 2000;

Tous les ingrédients sont donc réunis pour permettre, sur le sol belge, une action en justice efficace, en bonne et due forme, sachant que sous peu d’autres informations importantes pourront être communiquées (grâce à un autre important procès en cours sur le territoire rwandais); ces dernières informations permettront d’éclairer encore mieux, (et ce grâce à des documents dont le contenu et l’origine sont hautement indiscutables voire incontestables) les faits et gestes du passé de Paul RUSESABAGINA.

Pour notre facilité, celui-ci nous a déjà amplement fourni des éléments filmés lors d’interviews et ce à propos de son négationnisme. Il nous apporte également, lui-même, la preuve incontestable du fait qu’il n’a jamais transféré un seul sesterce, au Rwanda, des dizaines de milliers de dollars reçus aux USA et au CANADA. Les principales organisations rwandaises (dont IBUKA et AVEGA) peuvent en témoigner sans l’ombre d’un doute.

Il restera à démontrer, sous peu, qu’il a également, comme d’autres, participé au financement des terroristes du FDLR, ce qui pourra être  prouvé incessamment, sous peu.

Cette synthèse, chers oncles et chères Tantes, nous a été permise techniquement, à partir de notre cher Rwanda, et ce grâce aux outils de communications modernes.

Ceci, sans oublier ni sous-estimer l’importance de la récente conférence de presse qui eut lieu à l’hôtel LEMIGO de Kigali, le 28 octobre 2011 et qui a réuni plus de 75 personnes plus une bonne dizaine de témoins qui ont vécu les affres de l’hôtel des Mille Collines lors de la gestion, pour le moins hautement contestable,  de Paul RUSASABAGINA.

Cette conférence a d’ailleurs permis de mettre en exergue, et de rendre public, bien des témoins qui ont ostensiblement nié les faits relatés par le film HOTEL RWANDA, d’où Paul RUSESABAGINA a tiré toute sa tristement célèbre notoriété, tout son prestige, ceci étant effectivement bien usurpé.

Et voici donc en conclusion, chers oncles et chères tantes, le résultat de notre analyse, de notre approche, de notre perception, de notre synthèse voire de notre proposition, formulée de parfait accord tant par mon frère Wihogora que par moi-même, Wirira.

Kigali, le 6 novembre 2011                                                                                                        

Source : Wirira-Wihogora

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s